Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 14:09

En rentrant de vacances, une année, j’ai cru à un potager. Adieu, veau, vache, cochon, couvée… car dans un jardin ombragé, il faut savoir ruser.

Dans un jardin ombragé, il est bon de déplacer les pots : les tomates, au soleil, avec beaucoup d’eau. Encore mieux si on les étête à partir du 15 août. Ne pas couper les fleurs… et bien arroser. Dans un jardin ombragé, regarder ce qui pousse. Laisser fleurir la mauvaise herbe apicole, celle sur laquelle, l’année dernière, tu as vu des abeilles se poser. Te réjouir de voir les fleurs jaunes des courgettes, en sachant que tu n’auras pas le moindre légume, te réjouir de ce que cette fleur a poussé par hasard, dans ton lombricompost. Te réjouir lorsque tu entends : et si on faisait un bonzai ? parce que oui, les graines de gingko biloba ont germé. Plaisir du petit jardin, à l’ombre…

Une chose difficile : le désherbage des livres...

Jardin sans souci
Repost 0
Published by Nénette
commenter cet article
20 août 2015 4 20 /08 /août /2015 09:41

Techniques scoutes

Je fus brièvement scoute…

Quand les mauvaises notes que j’avais en maths ne me faisaient pas « priver » de réunion…

Il m’en reste quelque chose : les techniques

Je n’ai pas l’occasion de cuire des saucisses sur un bâton, au feu de bois… dans un trou creusé dans la terre, non… la terre devient plus basse

Mais, le goût de la débrouille, ça reste présent

Alors : Ecolo : faire fondre chocolat et beurre au soleil, à Lyon, cet été

Mettre son mouchoir plié sur la tête pour éviter l’insolation

Aimer le rapiéçage, les toits rapiécés, le patchwork

Balade en Hautes Alpes, toit au Galibier côté Savoie, mon rebord de fenêtre bientôt finiBalade en Hautes Alpes, toit au Galibier côté Savoie, mon rebord de fenêtre bientôt fini
Balade en Hautes Alpes, toit au Galibier côté Savoie, mon rebord de fenêtre bientôt fini

Balade en Hautes Alpes, toit au Galibier côté Savoie, mon rebord de fenêtre bientôt fini

Repost 0
Published by Nénette
commenter cet article
19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 19:44
Eté/hiver

On trouve encore à se garer en ville, incroyable. Le marché Saint Antoine du dimanche matin redevient fréquentable en été, et dans le métro, on arrive à ne pas se marcher sur les pieds. Raison de plus pour rester à Lyon au mois d’août.

Aller à pied en ville, traverser le Rhône, puis la Saône, et voir leurs différences...

Plaisir de la ville estivale : flâner à Gerland, dans le grand parc qui jouxte le terrain d’entraînement de l’OL , regarder les althaeas taillés comme des fleurs, écouter les sons électroniques, admirer les canards et leurs couvées déjà grandes.

Boire un coup sur la place des Terreaux et regarder la vapeur d’eau qui sort des naseaux de la Fontaine Bartholdi. Se rappeler de l’hiver où cette statue était couverte de stalactites de glace…

Aller au cinéma et n’être que 4 dans la salle, l’après-midi.

Passer sur la passerelle de Kawamata, sur la Saône.

Le Rhône en hiverLe Rhône en hiver
Le Rhône en hiver

Le Rhône en hiver

Repost 0
Published by Nénette
commenter cet article
15 août 2015 6 15 /08 /août /2015 20:32

En faisant les placards, je découvre un kilo de riz mité. Illico, je le déverse dans le jardin, pour les oiseaux. Observatoire.

Les fourmis ont découvert le riz, senti le riz. Transporté le riz. Le lendemain, plus de kilo, tout était dans la fourmilière.

C'est pareil avec les pépins de melon. Ce ne sont pas les oiseaux qui les mangent, mais les fourmis qui les emportent bravement dans leurs réserves.

Je ne sais pas s'il faut considérer les fourmis comme des insectes sympathiques ou non. Pingres, belliqueuses, agressives ? Les livres de Bernard Werber ne leur font pas la part belle, leur portrait est celle de bestioles cruelles.

Je me demande si leurs galeries sont vastes, profondes...

Elles me font rêver

Fourmis expérimentales
Repost 0
Published by Nénette
commenter cet article
9 août 2015 7 09 /08 /août /2015 13:52

Notre voyage dans la Creuse a commencé à Aubusson. Après un rapide tour de la ville, nous avons dormi dans un hôtel très calme, et le lendemain matin, nous étions sur pied pour découvrir les tapisseries d’Aubusson, qui sont très renommées. La première visite a été pour la Maison du Tapissier, qui présente un intérieur d’autrefois, ainsi qu’un métier sur lequel travaillent deux lissiers.

Au premier étage, entourés de bobines de toutes les couleurs, ils expliquent le travail traditionnel.

 

Le métier d’Aubusson, à la différence du métier des Gobelins, est un métier de haute lice, ou haute lisse, c'est-à-dire un métier vertical, alors que la basse lice ou basse lisse est un métier horizontal. La laine teinte provient de pays dont l’élevage de moutons est important, comme la Nouvelle Zélande… les moutons français n’étant pas en nombre suffisant pour approvisionner en laine la production de tapisseries.

On connaît les tapisseries d’Aubusson par des œuvres fameuses, comme la Dame à la Licorne, exposée au Musée de Cluny à Paris.

La deuxième visite était celle de l’Hôtel de ville, où sont présentées des tapisseries du XXe siècle, d’après des cartons de Gérard Garouste pour le grand escalier, tapisserie de Dom Robert pour la salle des mariages. Papillons…

Enfin après un déjeuner au musée départemental de la tapisserie, nous avons bénéficié d’une visite guidée fort intéressante d’une partie des collections : métier traditionnel, cartons, tapisseries du XVI au XXIe siècle : Le Corbusier, Philippe Favier, etc…

 

 

Avant d’aller découvrir d’autres secteurs de la Creuse, dont Moutier d’Authun, nous avons fait le tour du vide grenier hebdomadaire, et trouvé quelques objets…

 

Repost 0
Published by Nénette
commenter cet article
6 août 2015 4 06 /08 /août /2015 17:01
Roses

Les lauriers de la haie

Roses
Repost 0
Published by Nénette
commenter cet article
6 août 2015 4 06 /08 /août /2015 16:53

La première fois que j'ai vu un laurier rose, c'était en Grèce. Un arbre qui pousse sans souci, qui se bouture facilement, mais dont la sève est toxique. Il y a d'autres variétés : le laurier-sauce, le laurier-cerise, dont on ne peut pas composter les feuilles, tellement elles sont coriaces, et qui fait des haies épaisses. Je hais les haies, disait Raymond Devos, les haies qui sont des murs...

J'aime les haies quand elles abritent des nids...

Repost 0
Published by Nénette
commenter cet article
28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 06:47
Craquantes
Repost 0
Published by Nénette
commenter cet article
26 juillet 2015 7 26 /07 /juillet /2015 19:14

Il a fini par s'acheter une nouvelle paire de sandales d'été, après avoir testé une solution acrobatique

 

 

Collage
Repost 0
Published by Nénette
commenter cet article
23 juillet 2015 4 23 /07 /juillet /2015 11:39

C'est sûr, il y a une parenté entre les humains et les étoiles de mer...

 

Comme un être
Repost 0
Published by Nénette
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Nénette
  • : Partages d'idées, de recettes, de moments
  • Contact

Billets par catégories

Recherche

bandeau--troit.jpg

Texte Libre